Présentation

La Pierre Blanche Lille est une association à but humaniste d’inspiration chrétienne fondée en janvier 2009 par le Père Arthur Hervet dans le but de venir en aide aux populations les plus précaires de la métropole. Elle est issue de l’association La Pierre Blanche Conflans Sainte Honorine et partage le même souci des plus pauvres. Parmi ces personnes, les Roms venant des pays d’Europe de l’Est sont particulièrement vulnérable.

MESSAGE DE LA PRESIDENTE -5 MARS 2015- Voici déjà un peu plus de 60 jours que 2015 a pointé son nez ! Que sera cette année nouvelle pour notre petite association et les familles qu’elle accompagne tant à Genech qu’à Ronchin ? Nul ne le sait vraiment. Nous avançons. Et je veux voir toutes ces graines d’espoir plantées depuis 5 ans qui commencent à germer, à grandir aussi. Avec moi, regardez- les :
- C’est le premier contrat de travail , un CDDI contrat à durée déterminée d’insertion, pour Mihail de Ronchin depuis le 2 mars 2015. 
- C’est l’immersion en entreprise à Houpline pour Adrian( Ronchin) avec, pour lui aussi, un CDD pour une courte période d’essai à partir du 16 mars prochain ; 
- C’est la poursuite courageuse de recherche d’un emploi salarié pour Marek ( Genech), alors qu’il poursuit en chèque emploi service des travaux chez des privés.
- C’est la poursuite formidable de la scolarisation et de la socialisation des enfants de Ronchin et de Genech ! Certes, pour tous ces enfants, le chemin de l’école est difficile ! il y a le réveil qui ne sonne pas, il y a la peur de la piscine, il y a tous les blocages culturels, il y a aussi les rapports craintifs de la famille avec l’école et les retards indéniables dans les apprentissages et les acquisitions de tous les enfants scolarisés. Mais tous les enfants du primaire sont heureux d’aller à l’école ! Quelle belle victoire tout de même ! Sans la poursuite de la stabilisation en un lieu d’habitation, cela n’aurait pas été possible. 
-C’est le beau chemin d’intégration du jeune Nikola, handicapé moteur de naissance. Depuis 1 année, il fréquente le centre Dabbadie de Villeneuve d’Ascq. Il s’agit d’un centre pour jeunes handicapés ; il y est emmené chaque jour et il rejoint ses grands- parents, qui ont la responsabilité juridique de ce dernier, à Genech chaque soir.
- C’est la stabilisation de Claudiu, 22 ans, qui, après 18 mois à la clinique de l’Espoir suite à un très grave accident de la circulation, attend de rejoindre sa famille dans un logement pouvant l’accueillir. Depuis mai 2014 il est dans une maison d’accueil spécialisé à Jeumont. 
- C’est l’approche du travail qu’effectue Cristofor, 18 ans, au sein de l’association : il s’agit pour lui de fabriquer avec du bois de palettes, des nichoirs ! que d’heures effectuées avant de parvenir à admirer cette jolie maisonnette ! 
-C’est la poursuite de l’activité bois en partenariat avec Emmaus Nieppes !

Toutes ces graines d’espoir ne nous font pas oublier les difficultés rencontrées ! Je vous en partage quelques- unes : 

-L’apprentissage et la maitrise de la langue française restent insuffisants et l’année 2014 n’a pas permis de beaucoup avancer. Pourquoi ce constat ? Cet apprentissage nécessite un très fort investissement ; or, nous ne disposons pas de suffisamment de bénévoles qui auraient pu au quotidien assurer le suivi nécessaire. Les structures associatives d’alphabétisation sur la métropole sont surchargées et malgré plusieurs tentatives, cet apprentissage reste trop léger. Si les enfants parlent, lisent, écrivent le français, il n’en est pas de même des parents, eux-mêmes peu ou pas scolarisés dans leur pays d’origine. 

- La formation des adolescents reste un gros souci : la fréquentation du collège pour les garçons est très irrégulière. Nous restons vigilants et suivons de près l’évolution de ces adolescents. 

- La fréquentation de la maternelle pour les plus petits (3/4 ans) est un défi que nous ne sommes pas arrivés à relever(ou très imparfaitement ), même encore en 2014. Le poids culturel est ici très fort. Et nous ne sommes pas parvenus à convaincre les parents de la nécessité de la scolarisation dès l’âge de 3 ans. Quand elle a lieu, ce n’est qu’à mi- temps et elle présente des difficultés. 

- Le départ un peu violent, en octobre puis en novembre 2014, de 2 familles de Ronchin a déstabilisé un moment, tant les familles restantes que certaines bénévoles. Ces familles ont fait le choix de rejoindre du coté de Denain une communauté évangélique. Cela nous a fait à nouveau prendre conscience de la difficile compréhension d’une culture qui en grande partie nous échappe.

Ainsi notre association poursuit le projet qui est le sien : accompagner vers l’insertion des familles en grande précarité, avec une histoire douloureuse, un parcours compliqué. La recherche de logements pour les familles hébergées à Ronchin et à Genech est, à l’heure actuelle, NOTRE SOUCI MAJEUR.
Martine Puzin,
présidente

Notre action est partie d’un constat simple : des êtres humains, dont de nombreux enfants, ne mangent pas à leur faim, tout près de nous, en France, dans la périphérie de Lille. Ils vivent dans des conditions d’hygiène et d'insalubrité...
Hebergement d'urgence des groupes précaires recherche de travail, recherche de logements.
  L’association a pour but :